La Dame Aux Zèbres
Artiste Peintre
Rupture
Il s’agit d’une réflexion menée sur les qualités intrinsèques et graphiques du zèbre par rapport à la question artistique et géométrique.
Il y a un rapport dialectique, contradictoire, mais d’une certaine manière complémentaire entre l’idée de vie, représentée par le zèbre et celui d’inanimé représentée par les objets (tuyaux, poutres et rubans qui participent déjà d’un monde animé, souffle, coquetterie de femme etc...).
Ce rapport dialectique intéresse dans le cadre d’un diptyque car il pose clairement les termes de la question: l’artiste qui d’un côté rend par son souffle créatif vivant un être qui n’est après tout qu’un peu de toile et de peinture/et de l’autre côté les éléments comme constitutifs d’une géométrie certes clairement inanimée, mais paradoxalement issue des caractéristiques graphiques du zèbre.

Par ailleurs le diptyque permet au regardeur de recomposer l'oeuvre en inversant le processus. Passer une fois de l'inanimé à l'animé et pour un autre diptyque, partir de l'animé et le traduire en objets géométriques.
Le travail, dans sa finition très précise et réaliste offre une forme d’étrangeté qui ajoute à la séduction des travaux précédents.
Il y a un mystère que l’on pressent sans pouvoir nommer de prime abord les questions qui sont posées.
 
5 Tableaux